Crédit immobilier primo-accédant

Acheter et devenir propriétaire pour la première fois

Rêve de tous les français, devenir propriétaire est un objectif primordial pour la majorité de nos compatriotes. C’est quand on découvre les prix de l’immobilier que le rêve devient plus difficile à réaliser, surtout si l’on cherche à proximité d’une grande ville…

Combien je peux emprunter ?

Avant de chercher un appartement (ou une maison) essayer de déterminer la somme que vous pouvez emprunter. De manière assez simple, le montant de votre mensualité doit représenter un tiers de vos revenus. Par exemple pour des salaires de 2 500 euros votre prêt ne doit pas dépasser 833 euros par mois.

Quel doit être le montant de mon apport ?

En théorie vous pouvez faire un crédit immobilier sans avoir d’apport. Mais, dans la majorité des cas le banquier préfère que vous ayez déjà une somme d’épargne à investir dans l’opération. Une somme représentant 10 % de votre investissement est un bon début. Plus votre apport est important plus le banquier sera enclin à accepter le crédit.

Quels frais à payer en plus ?

Pour l’achat d’un bien immobilier dans l’ancien vous devrez débourser environ 10 % de frais supplémentaires qui se répartissent entre l’agence immobilière, le notaire, l’Etat… Ces frais sont à votre charge et ne peuvent être intégrés dans le prêt immobilier.

Quelle durée pour le crédit immobilier ?

Plus vous allez allonger la durée du prêt, plus vos mensualités seront faibles… et plus les intérêts seront élevés ! La durée des crédits est actuellement de 20 ans en moyenne mais certaines banques proposent des durées jusqu’à 30 ans.

Quels sont les différents types de prêt ?

– Le crédit à taux 0 ou PTZ+
Depuis 2012 le Prêt à taux 0 ne concerne que les acquisitions de biens immobiliers neufs ou en construction. Il élimine donc d’office plus de 70% des primo accédants qui pouvaient auparavant obtenir un crédit sans intérêt : le prix de l’immobilier neuf n’est pas accessible aux jeunes ménages.

– Le Crédit à taux fixe
C’est le crédit le plus sûr dont le taux, la durée et les mensualités n’évolueront pas pendant toute la durée du contrat. Quoiqu’il arrive vous connaissez les mensualités et votre budget est sécurisé.

– Le crédit à taux révisable
C’est le crédit le plus souvent affiché dans les banques car son taux, au démarrage, est plus bas que le taux des crédit à taux fixe. Avec ce type de financement le taux est révisé par la banque tous les 6 mois ou tous les ans. En cas de hausse des taux, et suivant le contrat que vous avez signé (mais pas forcément lu assez attentivement !) vos mensualités vont augmenter ou la durée du crédit va être rallongée. Certains crédits révisables sont capés, c’est-à-dire que le contrat prévoit que le taux ne pourra dépasser un certain montant d’augmentation… Ce type de contrat est conseillé si les taux des prêts immobiliers sont déjà très élevés… car dans ce cas le risque de baisse est plus fort.

2014 - TOOLTIP SARL - Tous droits réservés